AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Concours] - La phrase culte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Heryn-Amlug
Orbe Enflammée


Messages : 345
Date d'inscription : 07/06/2011

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mar 1 Mai - 21:26

Merci pour le délai supplémentaire coeur ! En bon escargot que je suis, je n'ai toujours pas tapé un seul RP depuis ... un bon moment ... Je m'y colle au plus vite ^^.
Revenir en haut Aller en bas
http://club.ados.fr/heryn-amlug/
Tifet



Messages : 2786
Date d'inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mer 2 Mai - 9:54

Hell Pix a écrit:
Etant donné que nous ne sommes que 3 à avoir réussi à caser la phrase, je pense laisser un délais de 2 semaines supplémentaires pour les retardataires Smile

Oh super !! Merci Hell coeur
Revenir en haut Aller en bas
Heryn-Amlug
Orbe Enflammée
avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Lun 7 Mai - 19:23

Enfin ! Ca y est ! J'ai réussi le challenge ! Victoire cheers ! Ci-dessous mon post, avec un petit résumé de l'histoire pour ceux que ça intéresse (et ceux qui veulent comprendre) XD. Les autres, je vous laisse chercher où est la phrase magique, si vous voulez un indice, elle est en gras !

Heryn Amlug, Dame du Kaerl Céleste, vient de réaliser un mariage (au départ) politique avec un jeune noble issu d'une maison importante au Màr Menel (autre nom du Kaerl), Kieran de Galastden. Ce RP fait suite à leur mariage, et bien sûr à leur nuit de noces ... Des noces qu'ont aussi suivi les deux dragons liés aux époux, Rintrah, Dorée et âme-soeur de Heryn, et Seldryn, Bronze de son état et âme-soeur de Kieran. Au petit matin, subrepticement, Zackheim, le frère de Kieran, s'introduit dans la chambre pour enlever son frère. Un plan longuement réfléchi. Imparable.

S'appuyant sur la disparition de Kieran, lui disant qu'il est menacé de mort si elle n'obéit pas, en plus des risques évident de guerre civile au Kaerl, Zackheim (personnage plutôt chaotique) fait du chantage à Heryn (personnage fondamentalement bon, qui aspire à la paix) pour qu'elle accepte de se faire passer pour la meurtrière de son époux ... Se faisant ainsi destituer, et offrant le pouvoir à son beau-frère. Qui n'est pas le méchant de l'histoire, contrairement aux apparences What a Face . C'est un post qui ne fait pas avancer l'intrigue, mais qui me permet de conclure cette partie du scenario ^^, avant de passer aux "aveux" de Heryn devant le peuple rassemblé et médusé.

Meemaw quant à lui est un lézard de feu, un dragon miniature (de la taille d'un chat), à l'intelligence "limitée", qui n'est pas content qu'on fasse pleurer sa maitresse (normal) et a donc tenté de mordre assez sauvagement Zackheim ^^.

Amateurs de posts courts et efficaces, ne vous arrachez pas trop les cheveux, j'ai le droit de faire un post de 3 pages word, je joue 3 personnages en même temps (deux dragons et une jeune épouse en pleine dépression ^^) Mr green.

Pour ceux qui veulent lire, pour moi c'est un des meilleurs RPs que j'ai joué depuis mes débuts ^^. Le joueur qui incarne Zackheim le joue vraiment à la perfection, bref, j'adore ! http://tol-orea.xooit.fr/t2436-RP-Officiel-Les-Noces-Pourpres.htm

________________________________________

Theme Song :
Immortality – City of the Fallen

Alors que les premiers rayons de l'Aube effleuraient paresseusement la barrière de Nightfall, deux sauriens enlacés rouvraient leur conscience au monde qui les entourait, après une nuit d'oubli. Parcourue par un malaise indéfini, une douleur et une angoisse allant croissantes depuis son éveil, la Dorée redressa la tête vers les cieux, tentant de chasser l'engourdissement du sommeil qui la tenaillait encore. Ses prunelles opalescentes chavirant vers un gris synonyme d'inquiétude, le coeur pris dans un étau, elle fixait le ciel sans le voir. Quelque chose n'allait pas. Ces sensations étaient … anormales. Prise d'un sombre pressentiment, elle tendit délicatement son esprit vers celui de Heryn, son âme-soeur, entrelacée à la sienne depuis le jour de leur Empreinte … Pour se heurter à un mur, une barrière impénétrable.

Un gémissement sourd s'échappa de sa gorge, tandis que, réfrénant son empressement, elle en faisait le tour, pour chercher une faille, un indice, une explication. En vain. Sa Liée s'était coupée d'elle. Pourquoi ? La souffrance pulsait le long des ondes mentales qui les reliaient. Etait-elle blessée ? Que s'était-il passé ? Avait-elle fait une erreur en l'impliquant dans l'embrasement qui avait suivi son vol ? A moins que ... La colère teintant l'argent de ses yeux d'un rouge sale et sanglant, Rintrah se tourna vers son compagnon, qui l'observait avec hésitation depuis leur éveil commun. Ses crocs se dénudèrent tandis qu'elle projetait ses pensées vers lui, cinglantes telles un coup de fouet.

**Que lui a-t-il fait ? Qu'est-ce que ton Lié a fait à Heryn ?**


Surpris par la soudaine agressivité de la dragonne, Seldyn se ramassa sur lui-même, sur la défensive. Que lui prenait-elle soudain ? C'est avec une sincère incompréhension qu'il s'exclama :

**Pourquoi lui aurait-il fait du mal ? Et pourquoi lui en ferait-il ? Ils se sont liés l'un à l'autre pour la vie, Flarmya en est témoin !**

**Stupide mâle ! As-tu oublié comment nos bipèdes partagent les amours tumultueux des dragons ?**


Allongeant son cou pour le regarder de haut, Rintrah se rapprocha d'un pas, imposante dans l’exiguïté de leur repaire. Sous la colère et l'inquiétude qui l'habitaient se tissait sournoisement un âpre regret … Sa faute …

**Elle me tient volontairement éloignée de son esprit ! S'il l'a blessée d'une quelconque façon … S'il a bafoué son honneur …**


Sans perdre pied face à la menace que représentait la Reine Dorée, le Bronze soutint le regard furieux qu'elle lui adressait, reconnaissant les effets pervers de l'angoisse dans son comportement. Quoi qu'il ait pu se passer, Kieran n'était pas responsable. Il maintenait un contrôle bien trop rigide sur ses émotions pour se laisser aller à s'imposer ainsi à une femelle. Même les Dragons considéraient cet acte comme extrêmement malpoli. Les Dragonnes étaient Reines, et choisissaient leurs prétendants. Ainsi allaient les choses. Seldryn se planta face à sa compagne, soufflant d'un air apaisant.

**Kieran ne ferait jamais ça … Et tu le sais au fond de ton âme, sinon tu le n'aurais jamais laissé s'approcher de ta Liée.**


Plus par volonté de réconforter Rintrah que par réel doute, il alla chercher le contact avec l'esprit de son Lié, sûr de le trouver paisiblement assoupi aux côtés de Heryn. Kieran avait certains défauts, mais la violence n'en faisait pas parti.

Lourd silence. Vide.

Là où aurait dû se trouver la présence familière de l'Humain ne se trouvait plus qu'un vide cruel et glacial. Tout le corps du Dragon se contracta sous l'effet du choc et ses prunelles virèrent à un jaune grisé maladif. Kieran. Disparu. Comme s'il venait soudain de se rendre compte de l'absence d'un membre brutalement amputé. Comme … S'il était mort. Il ne pouvait être mort !

**Seldryn ? Seldryn, répond-moi ! Que se passe-t-il ? SELDRYN !**


Ses pensées s'affolèrent, perdant toute cohérence, le rendant sourd aux appels anxieux de sa compagne, comme pris de folie, ses griffes labourant la pierre dans un crissement insupportable. D'un bond, le Bronze se jeta dans le vide, ne déployant qu'in extremis ses ailes pour prendre un envol nerveux dans la direction du Kaerl Céleste. Quelque chose d'horrible s'était passé. La souffrance de Heryn pouvait-elle être liée à la disparition de Kieran ? Sans attendre, toute colère évanouie, éperdue, Rintrah se jeta à sa poursuite. Dans son état, elle ne pouvait pas le laisser seul … Et elle ressentait de plus en plus le besoin irrépressible de rejoindre sa Liée.

**Heryn ...!**


L'attaque de Meemaw lui avait fait prendre conscience de ce qu'elle-même projetait, inconsciemment. La vengeance. Le faire souffrir autant qu'elle souffrait maintenant. Quelque chose s'étant soudain brisé en elle, elle revint à la réalité, figée, exsangüe, les doigts toujours crispés sur la lame. Les instructions de Zackheim lui parvinrent comme dans un rêve, à travers un voile brumeux, et c'est avec une démarche d'automate qu'elle le dépassa pour prendre le Lézard de Feu furieux et apeuré dans ses bras. Elle jeta un regard vide sur la profonde entaille que l'homme lui révéla. Elle aurait pu ressentir de la satisfaction à le voir ainsi blessé, mais il n'en était rien. Avait-il réellement tout prévu ? Jusqu'au moindre petit détail ? Jusqu'à la réaction qu'elle allait avoir ? Les sanglots se bloquant à nouveau au fond de sa gorge, révulsée, Heryn le regarda partir. L'honneur … C'était une chose secondaire à présent. Qu'importait. Les cartes étaient jouées, et la pièce allait bientôt commencer. La vie, la mort … Il n'y avait plus que la résignation, et la douleur lancinante, familière, de la perte d'un être cher.

Du fauteuil où Meemaw s'était perché, elle tira son manteau et s'en enveloppa, se laissant choir à terre, le visage tourné vers la fenêtre, contemplant l'aube. Durant de longues minutes, une expression indéfinissable sur le visage, elle resta ainsi, immobile, le petit lézard Bronze dans ses bras, et la dague ensanglantée à ses pieds. Doucement, d'une voix inaudible pour toute autre personne qu'elle, elle lui murmurait des paroles apaisantes, et bien d'autres secrets dont il était le seul dépositaire. Elle ne réfléchissait pas à ce qu'elle disait. En elle, ses pensées tourbillonnaient, face aux lueurs rougeoyantes de l'aube. Le ciel était magnifique, d'une couleur pourpre appropriée au tragique de cette nuit.

« Un soleil rouge se lève, beaucoup de sang a du couler cette nuit ... »


Elle se revit ce matin là, accoudée à la balustrade de l'aire d'envol du weyr de ses parents. Kimenia … Comme cette époque lui paraissait loin. Silencieusement, un sourire sur les lèvres malgré son expression soucieuse, Damian s'était approché, s'installant à ses côtés, le regard lointain. Etait-ce des choses à dire à une adolescente ? A vrai dire, elle s'en souciait peu à ce moment. Elle ne le savait pas encore, mais c'était la dernière fois qu'elle verrait le Chevalier Brun. La guerre qui secouait Pand'Ore se rapprochait inexorablement de Kimenia, malgré les lourdes pertes que leur infligeait le désert. Damian et son Lié formaient un coupe d'éclaireurs talentueux, et ce matin là, ils devaient partir en reconnaissance pour pouvoir faire ensuite un rapport sur l'avancée des troupes ennemies.

« Faites attention à vous ... », lui avait-elle dit en l'enlaçant timidement. Damian, son mentor, son ami, son premier amour de jeune fille. Fidèle second et frère de coeur de son père, le jeune Chevalier ne se lassait pas de faire soupirer et lever les yeux au ciel les gens autour de lui, qui maugréaient contre son attitude insouciante. Belle insouciance qui avait pris fin bien trop tôt.

Heryn baissa les yeux sur la lame posée devant elle, constatant distraitement qu'elle s'était coupée la paume de la main, et qu'elle saignait. C'était une lame comme celle-ci qui avait mis fin à la vie de Damian.

« Allons, comment peux-tu imaginer que ces bêtes terriens puissent un seul instant arrêter un Seigneur du Ciel ? Ils ont beau nous haïr, dire que l'on vole leurs enfants, au fond d'eux, bien qu'ils ne se l'avouent pas, ils jalousent ce qu'ils n'auront jamais ! Ne te fais pas trop de soucis, petite fille, nous reviendrons bientôt. »

Il lui avait ébouriffé malicieusement les cheveux et s'était éloigné d'un pas tranquille, cette image se gravant à jamais dans son esprit. Cachée derrière une porte entrouverte, lorsqu'elle l'avait revu, il était mourant, brisé physiquement. Son dragon avait été torturé jusqu'à trépas, sous son regard impuissant, puis il avait été abandonné, laissé pour mort. C'était une autre patrouille d'éclaireur qui l'avait ramené, malgré leurs réticences à le déplacer, sur son insistance. Les informations qu'il avait acquises pouvaient se révéler inestimables, et donner un temps précieux à la population du Weyr de Kimenia pour s'organiser. Sa tâche accomplie, il avait demandé à pouvoir rejoindre son Lié dans l'autre monde. Et sous les yeux écarquillés de l'adolescente qu'elle était, c'était la main ferme et aimante de son père qui avait ôté la vie au Chevalier brisé. D'une lame en plein coeur.

Un sourire sans joie s'étira sur ses lèvres fines. Etait-elle en train de devenir folle ? Ou bien n'était-ce là qu'un vilain pied de nez du destin ? Petit à petit, les gouttes de son propre sang se mêlaient à celui de Kieran, sur la dague, sa dague. A moins que ce ne soit celui de Zackheim. Elle ne savait plus. Peut-être avait-elle réellement tué son époux, maudite qu'elle était ?

Flarmya, donne-moi l'absolution … Ses yeux se fermèrent, laissant enfin échapper les larmes salvatrices, tandis qu'elle entendait un pas hésitant se rapprocher d'elle. Le prévôt, sans doute … Elle répondit à ses questions d'une voix sans timbre, sans le regarder, sans même bouger. Qu'avait-elle fait ? Cette lettre, la lettre froissée et barbouillée par ses larmes qu'elle avait abandonné au milieu de la chambre, était-elle impliquée ? Dans l'espoir de s'empêcher de trembler, elle serrait tout contre elle le pauvre Meemaw qui nageait en pleine incompréhension.

Elle ne réagit pas plus au départ du Prévôt qu'à l'arrivée de Legundir à l'entrée de ses appartements. Meurtrière. Voilà ce qu'elle était désormais. Voilà ce que tout le monde devait croire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://club.ados.fr/heryn-amlug/
Hell Pix
Admin tentaculaire
avatar

Messages : 5642
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Lun 7 Mai - 19:30

Bien joué, caser du Legolas, c'est pas donné à tout le monde Mr green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.imaginannuaire.com
Heryn-Amlug
Orbe Enflammée
avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Lun 7 Mai - 19:47

Ihihi, merci merci, Legolaaaaaaaaas, mon idole coeur \o/ ... Bien avant de voir les films j'étais déjà fan de lui dans les bouquins ^^. Et puis cette histoire d'aube sanglante ça collait parfaitement à la situation ^^.

Mais je suis en train de relire les rps de ceux qui ont relevé le challenge jusqu'à présent, vos phrases sont vraiment bien intégrées aussi. Chapeau à Lueur surtout parce qu'arriver à caser "fluidement" cette histoire de vieille et de vitalité ... scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://club.ados.fr/heryn-amlug/
Tifet

avatar

Messages : 2786
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mar 8 Mai - 14:57

A mon tour d'avoir réussi à caser ma citation imposée ^^

Le post en place

Citation :
Un pot de fleurs. Simple et discret. Ils n'espéraient pas en avoir besoin mais comment deviner ce que l'avenir leur préparait comme traquenard. Il faudrait juste qu'ils s'en procurent un, car ce n'était pas dans cette chambre vétuste qu'une plante verte aurait eu de grandes chances de survie. Ce n'était pas dans l'optique des propriétaires que leurs locataires successifs puisent bénéficier d'un peu de verdure dans ce monde de poussière. S'ils avaient du être prévenants, ils l'auraient été dans la décoration et l'hygiène élémentaire. Bref ! C'était donc une idée simple mais qui devait être convenue avec l'intéressée.

La Guilde n'était donc pas, selon l'idée d'Erika, le commanditaire de l'assassinat de Björn. C'était une association de mercenaires qui répondaient donc aux missions qu'on leur confiait. Quelqu'un leur avait donc demandé d'aller récupérer la liste. S'ils identifiaient cette personne ou ce groupe de personnes, ils pourraient s'en prémunir. L'exercice serait très compliqué et ne faisait pas parti de leur mission à Satô. Et pourtant, pouvaient-ils faire complètement abstraction de cela ? Leur sécurité était en jeu et la réussite de leur tâche en dépendait tout autant.

La recommandation de l'Obaki surprit Bertille. "Faites-vous discrets." Elle était la plus compétente dans ce domaine au vu de son métier mais dans cette ville, sa petite taille lui attirerait surement tous les regards bien malgré elle. Déjà le chemin jusqu'à la pension lui avait semblé interminable tant elle se sentait épiée par cette population sensiblement plus grande qu'elle.
Elle vit qu'Amaury toucha son pommeau, peu enclin à s'en séparer. Il le faudrait pourtant. Ils ne pouvaient prendre le luxe de se faire attraper ou simplement arrêter pour quelques temps. Leur marge de manœuvre était déjà étroite au vu des inconnues qu'ils cumulaient. Ils ne pouvaient se permettre de perdre un de leur membres.

"Où pouvons-nous nous informer des lois principales de cette région ?" demanda celui qui avait allure de chef du groupe. Il faisait ensuite confiance à la jeune chasseuse pour instaurer les règles primordiales de sécurité qu'ils devraient suivre. Ses cibles jusqu'à présent nécessitaient aussi de prendre des précautions et de se préparer correctement.

Il y aurait certainement plein d'autres choses qu'ils devraient découvrir par eux-mêmes au fil des jours et des semaines. Une discussion qu'ils avaient eu quelques jours après leur départ revint alors à l'esprit de la fille d'Ulric. Ils étaient accueillis par une famille pour la nuit et le jeune garçon n'arrêtait pas de leur demander ce qu'ils savaient faire. Au vu des compétences sur lesquelles ils furent interrogés, ils semblèrent tout puissants à l'enfant. Étrangement, comme porté par cette fascination, Guerric ne fut pas avare de paroles ce soir-là. Une fois retirés dans leur chambre, Amaury avait tenu à souligner cela par une petite pique "La prochaine fois qu'on te demande si tu es un dieu, tu réponds oui. Ca sera plus rapide...". Guerric s'était alors emporté pour la seule fois qu'ils lui connurent, n'acceptant pas qu'on salisse impunément le nom de dieu. Il s'en était fallu de peu qu'il écrasa son poing sur le nez de son aîné. Heureusement, celui-ci avait la force suffisante pour l'arrêter. La blague était mauvaise et l'ancien soldat s'en excusa, plutôt penaud. Ils découvrirent ce jour l'idéal qui portait le rouquin : oui il était fier d'être un HeiligJäger mais ne se considérait que comme un serviteur, un missionnaire du Papst.
Pourquoi repensa-t-elle à cet épisode qui marqua le début de leur aventure ? Elle avait l'impression que c'était une bonne définition de ce qui les attendait : ils agissaient pour ce qui était le mieux pour leur pays, mais qu'ils n'étaient pas des dieux et que tout ne serait pas facile. Chez eux, ils avaient l'admiration de tous... et ici, ils étaient des étrangers qui devaient se méfier de tout le monde. Ils n'en prenaient conscience que désormais ; qu'à l'instant où franchissant les portes de la ville des ninjas, ils ne purent plus faire demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mar 8 Mai - 23:02

Et voila le mien ( http://hellsgate.jdrforum.com/t16-description-de-la-menagerie#4052 ):p


Citation :
La situation était des plus triviale pour le vampire. Kain était tel un adolescent, tentant d’impressionner une demoiselle par un acte qu’il jugeait être de bravoure, interrompu par une autorité dont l’action allait juste le convaincre d’aller plus loin dans sa bêtise.

En plus le vampire ressentait une certaine animosité de la part du policier. Difficile à expliquer car en rien le ton de voix ou l’attitude de l’intrus ne trahissait une quelconque agressivité. Bien entendu le fait qu’une belle créature soit témoin de la scène n’influencerait en aucun cas le ressentit du vampire, et ce n’est absolument pas pour faire le coq auprès d’elle que Kain n’obéirait pas aux ordres du policier.

« La violence ? Tout de suite les grands mots, mais pourquoi tu n’es pas gentil ? »

Kain infantilisait et tutoyait le policier volontairement, un moyen de le provoquer.

« Ne me dit pas parce que c’est le monde qui n’est pas gentil, je ne te croirais pas. Maintenant excuse moi, j’ai une créature imaginaire à attraper. »

Il adressa un petit sourire à la demoiselle et se désintéressa volontairement du policier pour cherche son « Dahu ». Il y avait de forte chance pour que tous cela finisse en affrontement, mais Kain ne voulait pas précipiter les choses. Il voulait s’amuser, voir combien de temps le policier allait tenir, combien de temps il allait subir ses provocations avant de tenter quelque chose. Combien de temps avant que Kain s’amuse avec ses tripes…

Le propriétaire du Bloody Valentine était pris d’une envie de sang, une de ses fameuses pulsions meurtrières qui jadis avait fait de lui un homme célèbre dans les rubriques nécrologiques de bien des journaux. Que ne fallait-il pas faire pour impressionner une dame de nos jours…
Revenir en haut Aller en bas
Ervael

avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mer 9 Mai - 9:38

Bien joué fallait y arriver c'était pas forcément facile

Faut que je m'y mette, moi j'ai une occas pour le caser, même si cela sera sans doute un peu bancale, mais je pourrai pas sinon XD

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ervael.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mer 9 Mai - 17:11

Moi je dis chapeau o/

Bien tourné toutes ces phrases. Dire que j'arrive trop tard :p
Revenir en haut Aller en bas
Ervael

avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Sam 12 Mai - 12:02

Bon bah c'est fait et je ne suis absolument pas fier de moi, le "casage" de la phrase est bancale est je suis pas content du post, surtout que le précédent était moyen pour enchainer dessus, surtout pour un qui introduit le sujet. Fin bref XD

Ha voui pour info, c'est le personnage d'Hitagi Senjougahara adaptée pour Fate/stay night et donc elle est mage et son passé est pas le même du tout que l'anime dont elle est issue. Je vous donne pas le lien ça sert à rien ce n'est pas visible pour les invités.

Citation :
La nuit était calme et silencieuse, il fallait dire qu'en cette nuit de réveillon, même si Hitagi n'était pas très portée Noël, Narumi avait mis le paquet sur le repas et elles avaient toutes mangé plus que leur ventre pouvait contenir. Du coup l'average dormait à poings fermés plongée dans ses rêves...

Elle se voyait au milieu d'un grand laboratoire de magie, avec de grandes étagères sur les côtés remplies de livres sur la magie de toutes sortes, des établis avec du matériel de toute sorte et du personnel travaillant dans tous les sens. Mais un personnel peut ordinaire, car il y avait des nains, des elfes, des fées, des nains, deux orcs gardant la porte, des gobelins passant la serpillère. Il y avait même des fantômes et des kitsunes. Guimly était bien évidemment à côté d'elle, surveillant tout ce petit monde. Oui, Hitagi était en plein délire dans son rêve, mais elle qui désirait progresser, apprendre toujours plus ne pouvait rêver mieux qu'un tel endroit entouré de tant d'êtres fabuleux. Non pas pour se sentir la patronne, même si dans ce rêve elle l'était, mais plus parce que cela pouvait être en quelque sorte un aboutissement de sa carrière car être la dirigeante d'une telle maison serait le signe de sa réussite et qu'elle était devenue une mage respectable. Ce qu'elle avait cherché à Big Ben, ne voulant pas être forcément la meilleure mais reconnue au moins pour sa valeur et non rabaissée car étant issue d'une petite lignée.

La tsundere parcourait la salle, regardant tout ce qui se passait avec curiosité, donnant son avis, discutant avec les uns et les autres. En passant devant un établit elle ne put contenir sa colère en voyant ce qui se passait.

- Stupide hobbit joufflu ! Ça les abime !

Elle poussa le petit homme...enfin le terme éjecter était plus adapté car il valdingua sur le sol. Il fallait dire qu'il nettoyait des talismans magiques avec un produit de ménage banal. Hitagi en prit un et fit une moue avant de foudroyer du regard le fautif.

- Ils sont fichus maintenant.

Elle posa avec dépit le talisman avec les autres.

- Il va falloir les refaire, pour ta peine, tu iras livrer les anneaux...


Retour à la réalité, Hitagi ouvrit les yeux, quelque peu à moitié endormie encore, sortant de ce rêve tout aussi irréel que stupide. Elle jeta un œil vers son réveil.

- Grmmm lâcha-t'elle en voyant l'heure.

Elle poussa un reniflement en sentant de la mana au-dessus d'elle. Si quelqu'un était entré elle l'aurait senti, sa barrière était efficace. Cela ne pouvait qu'être Rider, mais qu'est-ce qu'elle pouvait fabriquer sur le toit à cette heure là en plein hiver. L'average se leva et enfila un survêtement et des baskets puis sortit de sa chambre, laissant Guimly qui dormait tranquillement. En passant devant la chambre de Rider, elle ne sentit pas sa présence, cela devait bien être elle. Elle fit une moue et grimpa dans le grenier et descendit l'échelle pour grimper sur le toit. Elle mit sa capuche ouvrit le soupirail et s'apprêta à sortir, incantant un éclair au cas où, on ne savait jamais. Elle passa la tête et vit une forme de dos mais avec la lune cachée elle ne voyait pas qui était assis. Bon tant pis pour cette personne, elle envoya son éclair à côté de la cible pour la déloger, plus une sort de sommation faisant soulever toute la neige du toit.

Spoiler:
 

Elle resta ensuite juste la tête dépassant, prête répliquer contre l'imbécile qui squattait son toit. Mieux valait qu'il s'agisse de Rider, bien qu'elle supposait qu'il s'agissait bien d’elle, car sinon la foudre allait tomber...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ervael.com
Tifet

avatar

Messages : 2786
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Dim 13 Mai - 11:21

Petit rappel à quelques jours de l'échéance de ce défi ^^

Tifet a écrit:
La prochaine fois qu'on te demande si tu es un dieu, tu réponds oui.
=> OK
Kain a écrit:
-Pourquoi tu n'es pas gentil ?
- Parce que ce monde n'est pas gentil !
=> OK
Ervael a écrit:
Stupide Hobbit joufflu ! Ca les abime !
=> OK
La Toile a écrit:
C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.
Lueur de Hache a écrit:
La mère est un peu vieille mais quelle vitalité !
=> OK
Thalyssa a écrit:
Et maintenant si cela ne vous dérange pas, je vais aller me coucher avant que l'un de vous n'ait encore une brillante idée pour nous faire tuer ou pire ... nous faire expulser.
- Il faudrait vraiment qu'elle revoit l'ordre de ses priorités...
(La première phrase seule sera acceptée ^^)
Varulv a écrit:
Suivez les araignées, suivez les araignées... Si on laisse Hagrid sortir d'Azkaban, je le tue !
Tamly a écrit:
Vous ne passerez pas!

Idril a écrit:
La loi c'est moi!
=> OK
Hell Pix a écrit:
Commence par finir ce que tu commences !
=> OK
Heryn a écrit:
Un soleil rouge se lève, beaucoup de sang a coulé cette nuit
=> OK

Revenir en haut Aller en bas
Hell Pix
Admin tentaculaire
avatar

Messages : 5642
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Dim 13 Mai - 11:43

Merci Tifet pour cette piqûre de rappel! Plus que deux jours pour vos participations Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.imaginannuaire.com
Heryn-Amlug
Orbe Enflammée
avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 07/06/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Dim 13 Mai - 14:32

Ervael, ça ne me choque pas tant que ça pour l'intégration de ta phrase ^^. Ca reste dans un contexte relativement logique ! Si on ne sait pas que tu devais la placer, on ne devine rien ... Si on le sait, on devine que le rêve est fait exprès, mais sans plus ^^.

Bon courage aux challengers restants !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://club.ados.fr/heryn-amlug/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Jeu 17 Mai - 14:27

Je suis assez d'accord avec Heryn, moi je trouve que c'est très bien intégré, c'est peut être aussi parce que tu sais que c'est une phrase rajoutée que tu vois que ça. Mais pour quelqu'un qui n'est pas au courant du concours je pense pas qu'il la remarque.


Allez les autres je suis curieux de lire vos postes :p


Revenir en haut Aller en bas
T@mly
Rêveuse de l'Imaginaire
avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 31

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mar 22 Mai - 22:27

J'ai pas du tout eu le temps de poster ce mois-ci avec mon TFE>.>

mais j'essaierai pour le fun dès que je poste sur mon forum ^^

_________________
Fais de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité.
Saint-Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
Ervael

avatar

Messages : 602
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mer 23 Mai - 10:57

Heryn, Kain > ha merci alors, j'ai eu sans doute cette fausse impression peut-être en le sachant en effet. C'est surtout que j'aurai préféré le caser dans une action en cours plutôt que de créer quelque chose comme cela exprès mais bon je pouvais pas faire autrement Razz

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ervael.com
Hell Pix
Admin tentaculaire
avatar

Messages : 5642
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   Mer 23 Mai - 11:18

C'est pas le tout de papoter, maintenant il est temps de voter Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://www.imaginannuaire.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Concours] - La phrase culte   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concours] - La phrase culte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» ★ LijO : Participez au jeu de la phrase Mystère !
» [Résolu] Sécurité Wifi WEP vers WPA sur LiveBox
» [Résolu] Messagerie pour cliquer sur Transfèrer
» Livraison TGV
» Questionnaire sur la création de jeu et sur ce forum.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Imaginarium :: LE MARCHE AUX PUCES :: 
Concours
 :: Concours 2012
-
Sauter vers: